PORTRAITS

Mateo Oneglia

Il a 8 ans et vient voir sa grand-mère en Haïti

Mateo Oneglia, un jeune garçon de 8 ans, qui habite le midi de la France, à Villeneuve Loubet, profite de ses vacances pour aller voir sa grand-mère en Haïti.

Mateo est sportif, il est passionné par le golf et s’est placé 3emelors d’un tournois important, à sa grande fierté . Il adore plonger, avec son masque et ses palmes pour découvrir les poissons et les fonds sous-marins. Il est curieux de tout, en restant très prudent, alors quand sa grand’mère l’invite à passer un mois dans sa maison haïtienne, au bord de l’eau, non loin de Labadie, il accepte avec empressement.

Sa grand-mère et lui quittent Nice le 21 juillet, pour arriver le soir même à saint Domingue. Un ami les attend à l’aéroport et les conduits à Las Terrenas, ou ils passent quelques jours, pour s’habituer au décalage horaire, et pour se baignerdans l’eaude Playa Bonita.

Et c’est le grand départ vers Haïti, en voiture, en passant par Santiago et Dajabon, pour arriver au cap haïtien, puis à Labadie. Le voyage est un peu long, en particulier parce que sa grand-mère a une longue liste d’achats à faire pour ses maisons, mais lui dit elle : Je t’emmène au paradis, alors, il faut le mériter… ils passent la frontière à Dajabon, les douaniers sont charmants, et tout de suite, Mateo remarque la différence, il voit beaucoup plus d’enfants du coté haïtien, il y en a partout, ce qu’il trouve incroyablement sympathique !

C’est ensuite l’arrivée Acoco Beach, près de Labadie, après avoir traversé Cap Haïtien et s’être arrêté au croissant d’or pour acheter du pain de campagne.

Mélikles attend avec sa barque Eden Roc les bagages passent prestement de la voiture au bateau, et Mateo à l’avant de la barque contemple la baie de Labadie, sous le soleil de juillet, ce n’est pas son premier voyage, il est déjà venu , il y a 2 ans, avec ses parents, et il adore…

Il adore explorer les récifs proches de la maison avec son masque, il adore aller pécher au soleil levant avec Mélik, il adore monter dans la foret pour chercher les mangues, les citrons verts et les bananes, il adore attraper les crabes dans les rochers, et les manger ensuite…Il adore prendre un kayak et découvrir la baie du paradis…

Sa grand-mère lui laisse la bride sur le cou, elle n’a aucune inquiétude, d’abord il est prudent, et surtout, il ne risque rien ! les haïtiens de la zone sont si gentils et amicaux !

Zombi, le pécheur de langouste de pointe sable, sachant que sa grand-mère arrivait, avait amené une douzaine de petites langoustes qu’il avait péché le matin même, à la main. Le diner fut succulent !

Sa grand-mère l’amène se baigner au petit banc de sable, près de la barrière de corail, il pèche les oursins, et se délecte du corail de ceux-ci , il trouve des dollars au fond de l’eau (des coquillages de la famille des oursins, mais plats)et des petits lambis.

Un autre jour, ils vont à l’ile Amiga, un ilot de sable blanc, avec quelques arbres dessus, une eau couleur de piscine….des coraux et coquillages à foison, Mateo adore !

Il ne veut pas manquer la citadelle ! il veut absolument voir ce grand château fort, où la rumeur veut que l’âme de son premier gouverneur, qui mourut d’avoir fumé le cigare dans la poudrerie….Boummm , erre encore dans les couloirs.

Alors ils y vont, un matin, et sa grand-mère insiste pour monter à pied du parking supérieur à la citadelle, et non à cheval ! Ceci pour plusieurs raisons, d’abord, elle a peur des chevaux, ensuite, elle aime s’arrêter pour voir une fleur le long du chemin, et enfin, c’est son sport !

Du toit de la citadelle, Mateo reconnait la baie de l’accul et voit très bien la maison de sa grand-mère, qui frissonne d’anxiété de le voir si près du bord… et qui l’amène bien vite admirer les plus beaux cannons en bronze du monde ! on y trouve en effet des cannons de louis 14, le roi soleil, ainsi que des cannons anglais et espagnols, c’est tout simplement superbe. Mateo veut soulever un boulet, sans imaginer qu’il aura bien du mal à le bouger de sa place, tellement c’est lourd, un boulet de canon !

Quelques jours plus tard, sa grand-mère décide d’aller passer quelques temps à pointe sable, baie de l’accul, Mateo va redécouvrir les étoiles de mer, et monter aux arbres pour attraper les avocats qui sont justement murs ces temps ci !

Cliquez sur l’image pour agrandir

Il découvre le jus de coco et la chair des jeunes cocos, il va nourrir la vache que sa grand-mère lui avait offerte (symboliquement) qu’il appelle naturellement coco !

Mateo a la chance d’avoir une grand-mère exceptionnelle, elle le laisse aller à sa guise avec l’un ou l’autre, découvrir la végétation tropicale , les mangroves et les récifs… il est curieux, mais prudent !

C’est bientôt le départ pour retrouver ses parents qui viennent à Las Terrenas le chercher, et en partant, Mateo dit à sa grand-mère : tu as raison, mamie, c’est bien ici le paradis, et ce sont les meilleures vacances que j’ai jamais passé !

Mais les vacances ne sont pas finies et Mateo, à Las Terrenas, retrouve 2 amis qu’il s’était fait quelques semaines plus tôt , Luisito et David , et le voila qui fait du surf avec eux devant Playa Bonita, son père est bluffé de voir son fils debout dans les vagues !

Quand il rentrera en France et retournera à l’école, si sa maitresse lui demande ce qu’il a fait pendant ses vacances, je ne suis pas certain qu’il sera cru, quand il lui racontera ses aventures ! !

RETOUR À LA PAGE INFO

Haïti Live

Contactez-nous

S’il vous plaît, aidez-nous à vous aider. Quelque soit la raison, si vous souhaitez nous contacter, la façon la plus simple est de remplir ce formulaire et de cliquer sur Envoyer.

Vos Coordonnées

S’inscrire pour recevoir les alertes :



Ajouter un commentaire